Menu Poésie e-mail Liban Art Contact A propos de Liban Art A propos de J. Matar Grandes Oeuvres Nouveautés Palettes de l'artiste Etudes Aquarelles Huiles Oeuvres de J. Matar Reproductions

Liban Art présente les oeuvres de l'artiste peintre et poète Joseph Matar

Liban Article Litteraire Joseph Matar

 

Le pêcheur à la ligne

La mer était encore propre et l’eau sensationnelle
A vrai dire on ne connaissait pas la pollution actuelle
A la pointe de la baie en une région rocheuse
De petites vagues se brisaient invisibles presque tricheuses
De bon matin il était là et sa ligne et son panier
Il était bien décidé que son outil sera bien manié
En face de l’eau c’est l’enivrement, c’est l’évasion
Il faut l’habileté, la connaissance et une rapide réflexion
Devant l’immensité de l’eau se trouve un fil, une ligne effacée
Il cache des trésors, des surprises, l’inattendu et qui sait ?
J’observais ses gestes, le moindre mouvement du flotteur
Ses rapides réactions, pour accrocher le poisson mordeur
Le métier de la pêche est un des plus anciens dans la société
On l’apprend par instinct, telle l’agriculture; la lutte et l’amour de l’humanité
C’était le métier des apôtres qui comptaient sur la Providence
Pêchaient dans le domaine de Dieu espérant une bonne chance
On peut remplir un panier ou rentrer les mains vides
Que dire alors aux enfants, à la famille, qui attendent avides ?
Un métier familial qu’on reçoit de père en fils par héritage
Le vieil homme et la mer, un enfant, la pêche ne connaît pas d’âges
Ce soir on célèbrera un repas de poissons, c’est une promesse
Les premiers poissons mordent et s’accrochent en vitesse
Le panier sera bientôt rempli en une grande variété
Ses poissons de la côte qu’on peut toujours captés ;
‘Poisson-lapin, Rouget de roche, mérou noir, Sigan sombre
Bogue, Thonine, Perroquet vieillard et Scambre
Un tas de poissons reflétant de l’arc en ciel les couleurs
Salomon les aurait désirés, lui qui se connaît en les rouges fleurs
Et le pêcheur de charger d’appât les deux hameçons
Il lançait la ligne de nouveau à sa façon.
Du matin au soir, sous son chapeau, il s’oublie infatigable
La pêche est une passion, une prière, une relaxe incontestable
Le Seigneur n’a-t-il pas multiplié les deux poissons
Pour satisfaire une foule affamée de Dieu et de ses moissons ?
Il rentre chez lui heureux, fier, triomphant
Le chat l’attend, son épouse, et tous ses enfants.

Joseph Matar
Tous droits réservés pour tous pays
© Copyright LebanonArt

 

Huiles | Aquarelles | Etudes | Palettes de l'artiste | Nouveautés | Grandes oeuvres | Poésie | Intro
Curriculum Vitae | Articles | Livre d'honneur | A propos de J. Matar - Presse | But | Prix | Artistes
Liens | Cartes postales | Album | A propos de LebanonArt - Presse | Reproductions | Contact
Anglais (English)