Menu Poésie e-mail Liban Art Contact A propos de Liban Art A propos de J. Matar Grandes Oeuvres Nouveautés Palettes de l'artiste Etudes Aquarelles Huiles Oeuvres de J. Matar Reproductions




Liban Art présente les oeuvres de l'artiste peintre et poète Joseph Matar

Palettes de l'artiste

 

Méditations et variations concernant mes palettes, écrites
à Paris en Novembre 1993 et au Liban en Septembre 2005

Attendre svp à ce que la page entière soit chargée, ensuite pointer la souris vers les palettes


Golgotha
Palettes de l'artiste - copyright

Palette, mon univers, mon amour,
Tenue à la main gauche contre mon coeur…
Ou placée sur une tablette face à mon coeur…
Elle est là, offrant une scène de jeux fantastiques.
Palette, tu es le témoin de tout acte créateur,

Tu es la coupe où se fondent mes sentiments,
Matières qui coulent comme des sources, fleurs, océans…
Tantôt des masses, ou des détails;
Tantôt lignes, formes, lumières, surfaces,
Tantôt couleurs…

Tu es mon assistante, mon confesseur,
Tu connais mes craintes, mes repentirs, mes faiblesses et mes larmes,
Tu connais ma fougue, et mes passions,
Le merveilleux côté enchanteur et génial de ton manipulateur…
Tu es discrète, et acceuillante…

Entre nous deux, c'est la même histoire tous les jours :
Grattage, nettoyage, mélange et écrasement de matières …
Folie, charme, orage, patience, persévérance …

Et tu ne te révoltes pas,
Tu ne me refuses rien,
Tu te laisses faire,
Tu partages mes joies, mes douleurs,
Tu t'associes à tous mes actes…
Les couleurs s'entassent sur ta douce peau et s'épaississent en reliefs anarchiques,
Envahissant ta lisse surface,
Réduisant le champ de bataille dans cette lutte continue…

Tu es une relique,
Tu es l'autel où je célèbre mes offrandes ,
Temple de mes prières,

Ma palette…je te conserve;
Tu fais partie de mon oeuvre…
Tu portes mes empreintes, mon sang…
Le souffle de mon âme, mes méditations, ma respiration,
A ce feu, tu brûles, et je me consume …

Paris ce 14.11.93


Annonciation faite à Marie
Palettes de l'artiste - copyright

….Quand je t'ai connue,
J'étais encore à l'âge tendre, à peine dix ans;
Et à cet âge t'aimer ?!

Qui aurait pu dire que cet éternel amour restera éternellement pur, exemplaire et mysterieux?

Tu es le Graal qui transpose mes larmes,
Tu es ce rocher qui résiste aux dures épreuves du temps,
Tu es la gaité, le bonheur… l'espoir du futur…
Devant toi et pour toi s'inclinent les muses, les fées, les déesses…les héros…
Et par toi passent toutes expressions, toutes communications….

Quand par lâcheté, par trop d'occupations je t'abandonne,
Je perds mon moi,
Et je ne peux me retrouver que lorsque je te rejoins,
Et je m'unis à toi petit espace,
Grand et vaste comme le temps infini…

Paris ce 15.11.93


Huiles | Aquarelles | Etudes | Palettes de l'artiste | Nouveautés | Grandes oeuvres | Poésie | Intro
Curriculum Vitae | Articles | Livre d'honneur | A propos de J. Matar - Presse | But | Prix | Artistes
Liens | Cartes postales | Album | A propos de LebanonArt - Presse | Reproductions | Contact
Anglais (English)